ANLLF
Espace grand public
  Actu / Revue de presse

 

Le Figaro « Alzheimer : échec dans la dernière ligne droite pour une immunothérapie »
Posté le 28/11/2016 à 21:05
Soline Roy indique en effet dans Le Figaro que « malgré les espoirs qu'avait suscité ce médicament contre Alzheimer des laboratoires Eli Lilly and Co, le solanezumab a échoué dans la dernière ligne droite, lors d'un essai clinique de phase 3 ».
Le laboratoire fait savoir que « les patients traités avec le solanezumab n'ont pas montré un ralentissement significatif du déclin cognitif comparé aux patients ayant reçu un placebo. (...) Lilly ne poursuivra pas les demandes d'autorisation du solanezumab pour le traitement des démences modérées de la maladie d'Alzheimer ».
La journaliste observe que « la molécule promettait pourtant «une petite révolution à tous ceux qui s'intéressent à la maladie», s'enthousiasmait, il y a un an, l'association France-Alzheimer ». L'association remarquait ainsi que « pour la première fois, un traitement qui s'attaque aux causes directes de la pathologie, et ne se limite pas à en contenir les symptômes, a fait la preuve de son efficacité chez des humains ».
Soline Roy rappelle que « deux protéines sont impliquées dans la maladie d'Alzheimer : la bêta amyloïde qui forme des agrégats (les «plaques séniles»); et la protéine tau, essentielle à la stabilisation des structures neuronales, qui est impliquée dans les dégénérescences neurofibrillaires. Le médicament de Lilly, un anticorps monoclonal, cible le peptide bêta amyloï ;de».
Elle explique que « l'idée [...] était de ralentir la progression de la maladie à sa phase très précoce, en empêchant la formation de plaques amyloïdes. Dans une étude achevée en 2012, le solanezumab avait échoué à diminuer le déclin cognitif des malades. Mais l'analyse des données ne concernant que les patients modérément affectés montrait une diminution de 34% du déclin cognitif et de 18% des pertes fonctionnelles ».
« L'étude de phase 3, baptisée Expedition3, avait alors été lancée. Il s'agissait de suivre, pendant 2 ans, uniquement les patients à un stade léger de la maladie. [...] Quelque 2100 patients ont été enrôlés au total, dans plusieurs pays&q uot;, poursuit la journaliste.
John Lechleiter, président des laboratoires Lilly, a déclare que « le résultat (...) n'est pas celui que nous avions espéré et nous sommes déçus pour les millions de personnes qui attendent un traitement capable de modifier le cours de la maladie d'Alzheimer ».

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21
Ce site utilise des cookies pour une meilleure expérience utilisateur. En poursuivant votre visite, nous comprenons que vous acceptez les cookies   En savoir plus